Anna Acquitter © CITY Linked

Ça murmure, ça chuchote, ça bruisse, puis ça monte en voix, ça frémit, ça gronde, ça s’agite et le bruit devient obsédant, pire qu’un acouphène. Alors tentons d’étouffer le brouhaha et parlons ZAN.

Nous avons pris de mauvaises habitudes, et nous y avons été aidés d’ailleurs, dans nos mobilités individuelles, nos volontés d’espaces et de consommations, grâce à un accès facile à l’énergie, aux voitures particulières, à la consommation d’espaces pour nos besoins. Il n’est pas question ici de rogner sur nos libertés ni sur nos souhaits de vie, mais de considérer que notre environnement n’est pas exploitable à l’infini et que nous sommes confrontés à des contraintes qu’il va falloir négocier pour rendre notre vie possible, et faire preuve de rigueur sans rien lâcher de nos désirs.

Dans Voyage en ziZANie, nous faisons une escapade en technocratie, décryptons les destinations tendances 2022 et projetons le fait que la navigation va être jalonnée de questions…

Venez prendre part au voyage le  mercredi 16 novembre 2022 à partir de 8h30 pour une matinée-débat autour de l’ouvrage VOYAGE EN ZIZANIE à l’Antenne – 10 Rue la Vacquerie, 75011 Paris.

Ouvrage à paraitre en Novembre 2022, et réalisé avec le soutien de: AREP, BROWNFIELDS, CITALLIOS, E.P.F Île de France, ICADE, SCOP & SENS, SEGAT, SPL LYON, UPFACTOR.

***

sur le même sujet

Urbanisme “sous confinement” (1/5)

#amenagement  

Mobilité en temps de crise: domicile-travail, un trajet qui peut s’effacer ? Notre époque est caractérisée par l’hyper-mobilité[1]. Comme l’explique l’économiste Yves Crozet “En France, chaque habitant parcourt dix fois plus de kilomètres qu’il y a deux siècles”[2]. Nos déplacements ne cessent de croître, et en premier lieu ceux domicile-travail.[3] Et pourtant, depuis deux ans,…

Lire la suite