© CITY Linked

Depuis le lancement en 2014 par la Ville de Paris de la première édition de l’appel à projets Réinventer Paris, un grand nombre de territoires se sont emparés de la démarche pour lancer leur propre Appel à Projet Urbain Innovant (APUI) : Dessine-moi Toulouse, Imagine Angers, Réinventer le Havre… Ces nouveaux types d’appels à projets ont parfois insufflé des thématiques spécifiques avec Réinventer la Seine ou Réinventer nos cœurs de Ville, et également porté sur des sites emblématiques avec Réinventer Bruneseau, à la limite entre Paris et Ivry.

Préalablement à ce constat d’essaimage, sur lequel nous revenions dans un précédent article, nous avions souhaité analyser la spécificité de ces démarches à travers notre ouvrage « L’inventaire des Réinventer », publié en 2018 en collaboration avec Catherine Sabbah. Nous nous interrogions alors sur les implications pour l’aménagement de ces nouveaux appels à projets, en matière de gouvernance, d’innovations programmatiques ou encore de montage. Plusieurs enseignements ont pu être tirés de ce travail :

  • Au sein des APUI, l’innovation réside en premier lieu dans la méthode d’intervention, avec un transfert vers les groupes privés des coûts de programmation et de développement des projets, l’émergence de nouveaux fonciers, ou encore une place offerte à l’occupation temporaire dans la gestion du calendrier des opérations.
  • La mixité fonctionnelle devient un invariant pour les nouveaux projets, invitant à réfléchir aux programmes à proposer au sein des immeubles de logements et de bureaux, tels que de la colocation, des incubateurs, des services de proximité, afin de renouveler les modes d’habiter, de travailler, de consommer etc.
  • Une multiplication d’innovations, apparaissant ainsi comme vitrine de la ville de demain, dont la diffusion au sein de la conception urbaine « classique » et leur déploiement à plus grande échelle restent à étudier.
  • Certains manques en matière d’intégration urbaine, notamment par l’absence de réflexion coordonnée des programmations ou d’étude de marché en amont, ainsi qu’un manque de concertation et de participation citoyenne

Dans la poursuite de ces travaux, nous avons été missionnés par la Métropole du Grand Paris (MGP) en mars 2020, afin de mener l’analyse des deux éditions du programme Inventons la Métropole du Grand Paris (IMGP), en partenariat avec le GRECAM. L’enjeu est d’identifier les impacts des projets sur les dynamiques et les orientations métropolitaines.

Convaincus que cette prise de recul sur les APUI demeure indispensable, nous souhaitons poursuivre nos réflexions, visant à développer une veille sur l’ensemble des APUI en cours, et comprendre ce qui fait encore innovation face à un tel essaimage de la démarche. Mais en attendant, découvrez la synthèse de notre premier ouvrage « L’inventaire des Réinventez » juste ICI.

Bonne lecture à tous !

sur le même sujet

Interview avec Aquitanis

Office public de l’habitat de Bordeaux Métropole, Aquitanis s’est doté d’une direction de l’aménagement dans les années 1990. Parallèlement à la gestion d’un patrimoine de plus de 20 000 logements locatifs sociaux, Aquitanis compte un portefeuille de près de 10 opérations d’aménagement dans la région Nouvelle Aquitaine. Désigné en 2002 pour aménager la ZAC englobant le…

Lire la suite

C’est reparti ! CITY Linked a lancé la semaine dernière ses deux nouveaux comités partenariaux en vue de la parution des ouvrages millésime 2024 (+ d’infos à venir). Nous tenons à remercier l’ensemble de nos partenaires Aménagement 77, AREP, SPL MAB, Nexity Héritage Office Foncier Solidaire des Yvelines, Avenir Développement, Bérénice, Banque des Territoires, EPF-Île-de-France,…

Lire la suite