CITY Linked © Marine BURTIN

CITY Linked poursuit son travail d’analyse et de veille des Appels à Projets Urbains Innovants (APUI).

Initié avec la publication de L’Inventaire des Réinventer en 2018, il prend aujourd’hui la forme d’un partenariat notamment avec le Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA) et d’une collaboration avec l’Ecole Urbaine de Sciences Po. Un groupe d’étudiants du Master Stratégies Territoriales et Urbaines (STU) analysera les différentes formes d’APUI, en lien avec CITY Linked, pour objectiver l’ampleur de la diffusion de la méthode, saisir la diversité des logiques et des sites concernés, proposer une typologie d’APUI selon des caractéristiques communes et définir ce qui fait ou pas APUI.

En effet, après « Réinventer Paris » en 2014, « Réinventer la Seine » en 2016, « Inventons la Métropole du Grand Paris 1 et 2 » en 2016 et 2018, un fort engouement pour les APUI s’est fait sentir, amenant à une multiplication, voire un essaimage, de ce type d’appels à projet. En constante évolution, ce mode de consultation prend place dans des territoires métropolitains mais également des secteurs plus ruraux (« Réinventer Rural » lancé par la Communauté de communes de Nozay en 2019 en Loire Atlantique) ou sur des sites aux contraintes spécifiques (les sous-sols parisiens de « Réinventer Paris 2 » par exemple).

Il nous paraît aujourd’hui opportun de prendre un nouveau temps de recul, afin de mieux cerner les modalités juridiques, la gouvernance et le processus des APUI, ainsi que le caractère innovant dans la programmation. Ceux-ci ne font pas l’objet d’une définition juridique claire et arrêtée, les contours évoluant au gré de l’essor du dispositif. Nous souhaitons revenir de manière plus précise sur l’ensemble des appels à projets lancés, afin de dresser un état des lieux des différents dispositifs (nature des maitres d’ouvrages, profil et nombre de sites).

Ce travail aboutira en juin prochain. Nous vous en dirons plus prochainement !

***

sur le même sujet

Interview avec ARP ASTRANCE

Nouvelle conception des bâtiments, réversibilité, processus intégré, optimisation des espaces, usage de la data … autant de démarches que mène ARP Astrance pour prendre en compte le changement climatique dans la construction. Retour avec sa directrice générale adjointe, Gwennaële Chabroullet, sur les actions mises en avant par la société afin d’œuvrer pour une ville plus…

Lire la suite