© shutterstock

J’habite dans… ma rue. Je dis « MA », c’est un peu exagéré car rien ne m’appartient vraiment dans cet espace public. Et pourtant, j’ai l’impression que tout me concerne dans ce petit morceau de ville. Il est ouvert à tous, mais emprunté par les mêmes personnes, chaque jour, et j’en fais partie. Ma rue, je la descends, la remonte, la traverse et j’y croise des visages plus ou moins connus. Ceux de mes voisins, des commerçants, des gens qui n’habitent pas là mais y travaillent.  Même – ou surtout – dans une très grande ville, MA rue est un espace familier, presque un peu chez moi. Le premier cercle après mes murs et le décor de mes fenêtres. Je connais ses bruits, sa lumière, ses odeurs… Pas étonnant que j’aime savoir ce qui s’y passe. J’aimerais même que l’on me demande mon avis pour y changer quelque chose. Je ne serais pas forcément contre, j’aimerais juste être informé.e qu’un nouvel immeuble va être construit, que les vélos seront autorisés, ou la circulation inversée, que des travaux vont avoir lieu. Ma rue, c’est le début de ma ville et ce qui fait que je m’y sens bien, ou mal. Ma rue, c’est le prolongement de mon logement et le fait que j’ai aussi envie d’habiter là, ou ailleurs.

Où habitons-nous ? Le logement, son Histoire et ses histoires, après L’Inventaire des Réinventer, Ça déménage dans l’aménagement, notre troisième ouvrage Question à Toits Multiples, par CITY Linked et Catherine Sabbah, vous ouvre toutes les portes, sans jargon. Parution à l’automne, sans retard de livraison.

***

Ouvrage réalisé avec le soutien de  : Altarea Cogedim, Care Promotion, CDU, Engie Aire Nouvelle, I3F, Legendre IDF, Les Résidences Yvelines Essonnes, Novaxia, Paris Habitat, SADEV94 et Tonus Territoires.

sur le même sujet

Interview de Marc Villand

#amenagement  

Lors de la conférence au Pavillon de l’Arsenal le 26 novembre dernier pour la présentation de notre ouvrage « ça déménage dans l’aménagement », écrit en partenariat avec Catherine Sabbah, plusieurs intervenants sont venus réagir aux grands enseignements que nous présentions. Marc Villand, président de la FPI Ile-de-France est notamment intervenu pour tenter de répondre…

Lire la suite